Carnaval de Venise

Plus d'informations sur la région : Vénétie >

C’est tout simplement l’un des Carnavals les plus illustres et les plus spectaculaires du monde. Inséparable de l’image de la Sérénissime, la tradition du Carnaval vénitien remonte au Moyen-Age. Dès cette époque, le peuple profite au maximum des derniers jours précédant les mortifications du Carême en se divertissant et en savourant les plaisirs de la vie. Le Carnaval de Venise commence alors par un bal et se poursuit par de petites fêtes locales incluant pièces de théâtre, concerts ou jeux sur les campi, les places de la ville. Sous le masque, tout est alors permis, les règles de préséance s’effacent comme par magie, les classes sociales s’abolissent. La fête connaît son apogée au XVIIIème siècle, attirant déjà des milliers de visiteurs venant de toute l’Europe. Mais elle est supprimée après la chute de la République de Venise, à la fin du XVIIIème siècle.

Revenu sur le devant de la scène à la fin des années 1970, le Carnaval de Venise constitue aujourd’hui un événement très touristique, qui transforme la ville entière en scène de Commedia dell’Arte et lui donne un aspect irréel. Il se déroule tous les ans en février ou au début du mois de mars, au cours de la période de douze jours précédant le Mardi Gras. Le costume traditionnel comporte une longue cape noire nommée tabarro, un masque blanc ou bauta, et un tricorne. La tenue d’Arlequin est également très populaire, même si aujourd’hui, les atours du XVIIIème siècle se mêlent aux déguisements les plus fantaisistes, pour le plus grand plaisir des visiteurs. La célèbre Piazza San Marco, mais aussi les ponts de Venise et le théâtre Carlo Goldoni constituent un sublime décor pour les défilés, spectacles de rue, concerts et autres concours de costumes ou de masques.

Temps forts du Carnaval : le « grand toast », avec la fontaine de vin sur la place Saint-Marc ; le « Vol de l’Ange », lors duquel une jeune fille, accrochée à un câble, s’élance dans le vide depuis le clocher de la basilique Saint Marc pour se poser au centre de la place au milieu de la foule, et enfin la légendaire Régate silencieuse (vogata del silenzio), un défilé sur le Grand Canal de gondoles et d’embarcations illuminés par les chandelles. Magique !

< Fêtes en Italie et évènements